Barbizon

A 27 kms de Saint-Fargeau-Ponthierry en Seine et Marne

Vers 1820, Edmée et François Ganne installent leur épicerie dans le hameau de Barbizon. En 1827, Jean-Baptiste Camille COROT découvre ce village et ouvre la voie à d’autres peintres dont Théodore Rousseau et Jean-François Millet.
 
Une génération de jeunes artistes décide de peindre la nature « sur le motif », de sortir de leurs ateliers et de travailler in situation à l’instar des deux grands précurseurs anglais que furent John Constable et Turner. L’invention du tube de peinture qui offre la liberté de peindre où et quand on veut, les refus d’exposer les « naturalistes » dans les salons parisiens, le climat politique, l’épidémie de choléra, l’exceptionnelle lumière et la richesse des sujets du lieu : tout cela conforte bon nombre d’artistes à s’éloigner de la capitale et à venir « rafraîchir leur palette » à la campagne en Seine et Marne….
 
Dès 1845, certains artistes viendront régulièrement, d’autres s’installeront définitivement comme Théodore Rousseau, Jean-François Millet,  Narcisso Diaz de la Peña, Ferdinand Chaigneau, etc. De 1830 à 1875, des centaines de peintres, sculpteurs (français et étrangers), écrivains, journalistes, noms de la scène théâtrale parisienne, politiciens se retrouveront, se croiseront, séjourneront, vivront à Barbizon en Seine et Marne !
 

http://www.barbizontourisme.fr/?lang=fr

Page Précédente